Storj, le cloud décentralisé basé sur la blockchain – Présentation (1/3)

À l’heure ou les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) se partagent la quasi totalité du stockage des données de la planète dans leur immense datacenter. Certains acteurs voit le jour avec une idée en tête. Révolutionner la manière dont on stock les données. En mêlant nouvelles technologies, open source et communauté, ils tentent de se démarquer en apportant quelque chose de nouveau. Voici Storj.io.

Temps de lecture : 10 minutes

Storj qu’est-ce que c’est ?

Storj a été fondé par Shawn Wilkinson lors du Texas Bitcoin Hackathon de 2014, un concours aux États-Unis qui récompense le meilleur projet qui intègre la technologie derrière le Bitcoin, la Blockchain. Les gagnants pouvaient repartir avec 1 million de Dollars.

Malheureusement pour Storj ils n’ont pas gagné le concours mais ils ont reçu plus tard dans la même année, un premier investissement pour commencer à développer le premier stockage de données décentralisé et sécurisé basé sur la blockchain.

Comment Storj fonctionne ?

La Blockchain

Avant d’expliquer comment Storj fonctionne revenons rapidement sur ; qu’est-ce que la Blockchain et comment elle fonctionne ?

La Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations développée en 2008. Cette technologie permet d’échanger de la valeur sans tiers de confiance.

Prenons l’exemple d’une transaction de monnaie entre deux personnes. De manière “classique” (centralisé), la transaction est récupérée, interprétée et validée par un organisme de “confiance”, une banque (ou autres) par exemple. Avec ce procédé vous êtes dans l’obligation de faire confiance à ce tiers pour effectuer votre paiement. Certes une banque c’est difficilement influençable mais elle n’est pas infaillible aux failles. Il y a donc une possibilité de falsification de la transaction et/ou de modification.

Maintenant effectuons le même test en utilisant cette fois-ci la Blockchain. Au moment d’envoyer la transaction à la personne, elle ne va pas être vérifié et interprété par une seule personne, mais par un ensemble de personnes (appelés des mineurs) tous connectés sur le réseau et sans aucun lien entre eux. Le plus rapide d’entre eux qui déchiffre et valide la transaction, envoie la “formule” aux autres mineurs qui se charge de vérifier s’ils tombent sur le même résultat. Si c’est correct la transaction est effectué et une trace est enregistré dans le dernier bloc de la blockchain et chaque mineur reçoit une mise à jour de la Blockchain. On peut caricaturer la Blockchain comme un registre qui stock l’ensemble des transactions effectuées depuis le commencement.

Le fait que la transaction soit validée par un consensus interconnecté mais indépendant, que la blockchain est répliqué sur des milliers d’ordinateurs dans le monde et qu’elle est accessible à tout moment, rend la chose impossible à pirater et donc infalsifiable.

Comme un schéma vos parfois mille mots, en voici un ci-dessous :

Schéma représentant une transaction classique et une transaction basée sur la Blockchain  // Source : Ministère des finances
Schéma représentant une transaction classique et une transaction basée sur la Blockchain // Source : Ministère des finances

La vision du cloud décentralisé de Storj

Maintenant que la Blockchain vous est familière, nous allons pouvoir expliquer comment Storj s’en sert au sein de son cloud décentralisé.

Storj ne possède pas de Datacenter (entrepôt de données) aux quatre coins du monde pour stocker les données de ses clients. Sa capacité de stockage se base sur des noeuds de stockage. C’est-à-dire des machines qui exploitent son système afin de partager un espace de stockage. Le plus beau dans tout ça, ces noeuds peuvent être n’importe qui et aussi n’importe où. Un établissement souhaitant mettre à profiter un espace libre de son stockage ou un particulier qui possède un disque dur qu’il n’utilise plus ou un NAS, etc.

En effet, l’entreprise se base actuellement sur plus de 71 000 noeuds de stockage répartis dans plus de 87 pays, chacun mettant au service du réseau une partie de son stockage personnel.

On sait ce que vous pensez, vous êtes en train de vous dire mais c’est fiable ça ? Comment garantir que les personnes reste sur le réseau ou qu’elles ne débranchent pas leurs disques durs ?

Chaque noeuds de stockage passent régulièrement des audits. Cela permet de s’assurer que les données stockées ne sont pas altérées, ou modifiées et qu’elles n’ont pas été supprimées. Pendant ces audits Storj s’assure de la bonne réponse du serveur et de sa disponibilité sur le réseau. Tout cela lui donne un poids. Plus il est important plus il est fiable et donc il est plus à même d’être choisi en priorité pour recevoir des données.

Cela répond à une partie des questions mais pas à toutes. Comment Storj fait pour ces noeuds de stockage ne quittent pas le réseau ? La réponse, concevoir sa propre monnaie nommée STORJ basée sur la technologie de la Blockchain Etherum 2.0.

L’objectif, rémunérer ses noeuds de stockage en échange du respect des conditions citées précédemment.

Si les conditions sont remplies, alors la rémunération peut être calculée sur quatre critères :

Comme vous pouvez le voir c’est en Dollars. À chaque fin de mois, Storj calcul ces quatre indicateurs pour votre noeud et vous recevez le paiement en cryptomonnaie STORJ (conversion dollars en STORJ au moment du paiement).

Le fonctionnement de Storj

L’entreprise mise sur trois critères essentiels. La sécurité des données, la disponibilité des données et le coût du service. Pour cela, Storj s’appuie sur trois étapes.

Fonctionnement de Storj DCS // Source : Storj.io
Fonctionnement de Storj DCS // Source : Storj.io/press

L’application client

La plateforme se nomme STORJ DCS (Storj Dencentralized Cloud Storage).

C’est une sorte de Google Drive. Chaque personne possède son compte et il est possible d’envoyer et de télécharger des données. On a la possibilité de créer des répertoires, appelés Buckets, et des accès anticipés aux données.

L’application sert de passerelle entre les données des utilisateurs et le réseau Storj.

Pour la tarification, il existe aujourd’hui deux plans.

Forfait gratuit de Storj // Source : Storj.io
Forfait gratuit de Storj // Source : Storj.io
Forfait Pro de Storj // Source : Storj.io
Forfait Pro de Storj // Source : Storj.io

Les satellites

Afin de garantir la sécurité des données déposées sur le réseau, la société dispose de satellites permettant de faire l’intermédiaire entre l’application client et le réseau.

Les satellites servent à chiffrer les données. Un chiffrement en AES-256 pour les connaisseurs. Une fois les données chiffrées avec la clé de l’utilisateur, les satellites découpent les fichiers en 80 morceaux et distribuent l’ensemble de ces morceaux aux noeuds de stockage.

Comme les noeuds de stockage ne recevront qu’une pièce des 80 morceaux du fichier, il est impossible pour la personne hébergeant le noeud de falsifier, de lire ou même de supprimer la donnée.

Les étapes du fonctionnement de Storj //Source : Storj.io
Les étapes du fonctionnement de Storj //Source : Storj.io/press

De plus Storj a développé un algorithme qui permet de récupérer la donnée d’origine avec seulement 29 morceaux des 80. C’est a dire qu’il est impossible de perdre sa donnée. Plus fort encore, si la donnée vient à être supprimée sur quelques noeuds de stockage ou que ces derniers sont hors ligne, le système le détecte et il va entamer une procédure de réparation du fichier avec 29 morceaux et l’envoyer sur d’autres noeuds.

Les noeuds de stockage

Comme expliqué précédemment, les noeuds de stockage sont la base même de Storj. Ces minis serveurs répartis aux quatre coins du globe assurent une capacité de stockage et une disponibilité des données exceptionnelles. Pour preuve, la disponibilité des données est de l’ordre de 99.9999% d’après Storj.

Actuellement Storj compte plus de 71 000 serveurs réparties dans plus de 87 pays et l’ensemble des données stocké dans STORJ DCS s’élève à plus 4 Pétaoctets (415 octets).

Répartition des noeuds de stockage dans le monde // Source : Storj.io
Répartition des noeuds de stockage dans le monde // Source : Storj.io

Le début d’un nouvelle ère pour le stockage ?

À l’heure actuelle, Storj est un acteur extrêmement petit à l’échelle de la planète et le stockage décentralisé aussi.

Avec 4 pétaoctets de données stockées sur son réseau il est encore loin des mastodontes que sont les GAFAM.

Pour avoir une échelle, on estime à l’échelle mondiale qu’environ 50 zettaoctets (5021) ont été stocké sur l’année 2020, peu importe le support.

Stroj et ses concurrents (SIA, Slate…) ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour rivaliser avec les plus grands. Mais le système est prometteur et il réserve nous pensons de belles surprises pour l’avenir. Qu’en pensez-vous ?

Voir Storj.io.

Ce article est découpé en trois parties.

  • La présentation (celui-ci)
  • La solution STORJ DCS (partie client).
  • Être un noeuds de Stockage. Est-ce rentable au bout de 3 ans ?



Marc 🐥
Fondateur de ilyaptech


Entrepreneur, passionné de tech, j’aime toucher à tout et tester pleins de choses. Jamais loin des nouveautés surtout quand ça concerne la tech ou l’automobile. Apple addict à mes heures perdues.

Merci à vous.

N’hésitez pas à intervenir si vous avez des questions dans les commentaires.

⚠️ : Les commentaires doivent rester courtois et agréables.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments